Segment Pixel
Assurance solde restant dû

Assurance solde restant dû sur deux têtes: avantages et ‘inconvénients’

Lorsque deux partenaires contractent un prêt hypothécaire, ils peuvent souscrire chacun une assurance solde restant dû ou opter pour une assurance solde restant dû sur deux têtes. Le choix entre ces deux possibilités dépend de votre préférence personnelle. Pour vous aider à prendre votre décision, voici un récapitulatif des avantages et inconvénients d’une assurance solde restant dû sur deux têtes.

 

Une assurance solde restant dû sur deux têtes est moins chère

Dans une formule classique, la souscription d’une assurance solde restant dû par les deux partenaires permet, lors du décès éventuel d’un des deux, que l’autre bénéficie d’une protection financière. Cette assurance solde restant dû, appelée Hypo Protect Classic, n’est pourtant pas la seule option. Si vous contractez un crédit hypothécaire avec votre partenaire, vous pouvez aussi choisir une assurance solde restant dû sur deux têtes, ou Hypo Protect 2win. Dans ce cas, les deux partenaires signent un seul contrat ensemble, ce qui permet souvent à l’assureur de proposer un tarif plus avantageux. Dans une assurance solde restant dû sur deux têtes, les primes sont généralement 10% moins chères que lors de la souscription de deux polices séparées.

Assurance solde restant dû sur deux têtes: simplicité et transparence

Une assurance solde restant dû sur deux têtes présente également l’avantage d’être claire. Les partenaires bénéficient tous deux d’une protection financière, tout en ne devant signer qu’un seul contrat. En outre, ce contrat est très transparent. Voici deux scénarios possibles:

  • Assurance solde restant dû sur deux têtes avec une couverture à 50% du capital emprunté: si le partenaire A vient à décéder, l’assureur prend en charge 50% de son capital restant à rembourser. Le partenaire B doit alors juste prendre en charge l’autre moitié du capital restant à rembourser.
  • Assurance solde restant dû sur deux têtes avec une couverture à 100% du capital emprunté: si le partenaire A vient à décéder, l’assureur prend en charge la totalité du capital restant à rembourser qui est assuré. Le partenaire B ne doit donc plus rien payer du capital.

On ne fait aucune distinction entre partenaires mariés, cohabitants légaux ou familles.

Faites toutefois attention dans le cas du premier scénario: lors du décès d’un des deux partenaires assuré dans la police, le contrat sur deux têtes prend fin. Mais si vous souhaitez continuer à être assuré pour le capital restant à rembourser, vous pouvez bien entendu souscrire une nouvelle police sur une seule tête, telle que la formule Hypo Protect Classic.

Assurance solde restant dû sur deux têtes: pas déductible fiscalement

Alors qu’une assurance solde restant dû sur une tête est déductible fiscalement, ce n’est pas le cas d’une assurance solde restant dû sur deux têtes. Par contre le montant versé en cas de décès est exempt d’impôt, étant donné que la prime d’une assurance solde restant dû Hypo Protect 2win n’est pas déductible fiscalement.

Mais l’absence de déduction fiscale est-elle désavantageuse? Pas toujours… Si votre panier de déductibilité fiscale est entièrement rempli, il s’avère tout à fait inutile de déclarer la prime de l’assurance solde restant dû (vous n’avez en effet pas droit à une réduction d’impôt). Cette situation se produit souvent, car ce même panier fiscal comprend aussi, par exemple, les remboursements de capital et les intérêts de votre emprunt hypothécaire, ainsi que les primes liées à d’éventuelles assurances-vie supplémentaires.

Qu’en est-il du paiement des primes?

Avec une assurance solde restant dû sur deux têtes, vous payez des primes durant les deux tiers de la durée de votre emprunt (tout comme pour une assurance solde restant dû classique).
Il est recommandé de calculer vos frais de manière globale et de les comparer avec une assurance solde restant dû sur une seule tête. Vous hésitez sur la meilleure assurance solde assurance dû pour vous? N’hésitez pas à nous contacter, et nous vous assisterons volontiers!

 

PARTAGER L’ARTICLE

Politique de cookies

Afin d’améliorer votre expérience d’Internet, Cardif utilise des cookies et les informations qui y sont stockées. La barre située dans le bas de la page d’accueil vous donne la possibilité de les accepter. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ?

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un minuscule fichier texte qui est stocké sur le disque dur de l'ordinateur de l'internaute.

Il permet entre autres au serveur de reconnaître l'internaute lorsque celui-ci surfe d'une page à une autre.

Les cookies facilitent également la navigation sur un site en conservant certaines préférences de l'utilisateur.

De cette manière, si vous consultez par exemple un site dans une certaine langue, le cookie enregistre cette préférence. Cela vous permet de consulter le site dans la langue choisie, d'une page à l'autre, sans avoir à repréciser votre choix à chaque fois.

A quoi servent les cookies du site Internet de Cardif Belgium ?

Le présent site utilise les cookies suivants :

des cookies de sessions

Utilisés pour les parties sécurisées du site nécessitant l'identification de l'internaute. Ce type de cookie s'efface à la fermeture du navigateur.

des cookies persistants

Utilisés pour conserver votre préférence linguistique et pour nous permettre de suivre et d'analyser le comportement de navigation à des fins statistiques.

Nos outils statistiques Google Analytics nous aident à améliorer le site et son contenu sur la base des données recueillis.

des cookies de tiers

Utilisés à des fins publicitaires. Ils permettent de cibler précisément les publicités qui s'afficheront sur un site en fonction de l'internaute.

Ces cookies conservent certaines informations sur l'utilisateur, telles que le type de sites fréquentés et permettent de sélectionner la publicité à montrer à l'internaute.

Le délai de conservation maximum des cookies persistants et de tiers est de 2 ans.

Pour votre information, nous mentionnons également les deux sites suivants :

http://www.allaboutcookies.org/fr

http://www.youronlinechoices.com/be-fr/foire-aux-questions

Devez-vous accepter les cookies ?

La plupart des catégories de cookies sont au moins en partie techniquement indispensables pour une communication aisée entre votre PC et le site Internet Cardif et pour pouvoir exploiter toutes les fonctionnalités du site Internet. Si vous deviez refuser ou supprimer ces cookies, il se pourrait que le site Internet ne fonctionne pas (de façon optimale).


Que se passe-t-il si vous n’êtes pas d’accord ?

Vous pouvez, grâce aux paramètres de votre navigateur Internet, éviter que les cookies ne soient acceptés (automatiquement) sur votre PC. Comme indiqué, cela peut toutefois avoir une influence sur la communication avec le site Internet. Dans la plupart des navigateurs Internet, vous pouvez indiquer votre préférence dans les "paramètres". Vous trouverez ici un lien vers les pages d’information des principaux navigateurs Internet.


Plus d'informations

Cookies dans Internet Explorer

Dans le menu, choisissez 'Outils' et sélectionnez 'Options Internet'.

Sélectionnez 'Supprimer l’historique de navigation'.

Si vous voulez aussi appliquer ce paramètre à l’avenir, cochez 'Effacer l’historique de navigation à la fermeture'.


Cookies dans Mozilla Firefox

Allez dans "Paramètres" et sélectionnez "Ne jamais retenir l’historique" ou, si vous voulez sélectionner vous-même vos cookies, cliquez sur "Supprimer les cookies individuels".


Cookies dans Chrome

Cliquez sur le menu Chrome dans la barre de navigation et sélectionnez "Paramètres".

Cliquez sur "Afficher paramètres avancés".

Dans la partie "Privacy", appuyez sur le bouton Paramètres de contenu.

Dans la partie "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres des cookies.


Cookies dans Safari

Allez dans "Préférences"

Cliquez sur "Sécurité" et ensuite sur "Afficher les cookies". Sélectionnez "Tout supprimer".

Désactiver les cookies Activer les cookies