Segment Pixel
Articles récents

Quels sont les coûts liés à l’achat d’une maison?

Lorsque vous vous lancez dans l’acquisition d’une maison, vous devez tenir compte d’autres frais que ceux liés à l’achat de votre nouvelle demeure proprement dits. Ci-dessous, nous avons dressé pour vous une liste concrète de tous ces coûts. Histoire que vous n’ayez aucune surprise par la suite

 

  • Les droits d’enregistrement

Quelle est la situation en Région wallonne? Vous n’y payez que 6 % de droits d’enregistrement s’il s’agit d’une habitation modeste (pour un immeuble d’habitation au revenu cadastral limité, et en fonction du nombre d’enfants que vous avez à charge) et 12,5 % dans tous les autres cas. Depuis le début de l’année 2018, vous économisez en outre de 1 200 à 2 500 euros à l’achat de votre première habitation. Sur la première tranche de 20 000 euros, vous ne payez aucun droit d’enregistrement.

Qu’en est-il de la Région bruxelloise ? Ici, le concept d’habitation modeste ne s’applique pas et vous payez 12,5 % de droits d’enregistrement dans tous les cas de figure. Depuis le 1er janvier 2017, vous bénéficiez cependant d’un abattement intéressant si vous achetez une habitation de moins de 500 000 euros. Vous ne payez alors aucun droit d’enregistrement sur la première tranche de 175 000 euros, soit une économie de 21 875 euros.

En Région flamande, depuis le 1er juin 2018, tout le monde paie 7 % de droits d’enregistrement sur le prix d’achat d’un logement neuf. Auparavant, vous payiez 5 % de droits d’enregistrement pour les habitations modestes et 10 % pour les immeubles plus importants.

Vous achetez aujourd’hui une maison de 300 000 euros en Flandre ? Dans ce cas, vous payerez 21 000 euros de droits d’enregistrement. Bon à savoir : si votre habitation coûte moins de 200 000 euros (ou 220 000 euros si le bien se situe dans une commune principale ou une commune de la périphérie flamande autour de Bruxelles), vous bénéficiez d’un abattement de 5 600 euros. La première tranche de 80 000 euros est en effet exonérée de droits d’enregistrement.

N’hésitez pas à poursuivre votre lecture car vous trouverez ci-dessous un module de calcul pour effectuer une simulation de l’ensemble de vos coûts.

  • Les honoraires du notaire

Les honoraires du notaire dépendent du prix d’achat de votre habitation. Le montant exact de ceux-ci est fixé par la loi. En d’autres termes, tous les notaires doivent facturer le même montant. Vous n’avez donc pas besoin de comparer les notaires entre eux sur base de leurs honoraires. Par exemple, pour un logement de 300 000 euros, vous payerez 2 477,65 euros d’honoraires à votre notaire. Il convient d’ajouter 21 % de TVA sur ces honoraires et les frais administratifs annexes.

  • Les frais administratifs

Le notaire facture des frais administratifs pour la rédaction de l’acte d’achat. Vous payez ainsi pour la transcription hypothécaire effective, à laquelle s’ajoutent des frais administratifs supplémentaires. Le coût de ceux-ci varie d’une commune à l’autre.

Que comprennent ces frais administratifs ? Il s’agit des travaux de recherche dans le cadre desquels votre notaire demande, entre autres, des attestations de sol et des extraits urbanistiques et cadastraux.

Vous pouvez calculer tous vos frais de notaire en ligne ici

  • Frais de crédit

Vous contractez un prêt hypothécaire ? Vous rembourserez alors chaque mois le capital et les intérêts. Tenez compte également des frais de dossier que la banque vous facturera. L’inscription de votre prêt par le notaire dans l’acte de crédit entraîne également des dépenses. Il s’agit ici des droits d’enregistrement sur votre crédit, du droit d’hypothèque, des frais administratifs et des honoraires du notaire et du conservateur d’hypothèques. Calculez ici les frais d’acte pour votre crédit

  • L’assurance solde restant dû

Une assurance solde restant dû est importante lorsque vous contractez un crédit habitation. En cas de décès, l’assureur rembourse le montant assuré de votre prêt.

Juridiquement parlant, vous n’êtes pas obligé(e) de souscrire une assurance solde restant dû, mais c’est fortement recommandé. Vous évitez ainsi que votre partenaire ou vos héritiers soient confrontés à des problèmes financiers. Une assurance solde restant dû est en outre contractuellement obligatoire dans de nombreuses banques. Elle représente souvent pour elles une condition pour vous accorder un prêt hypothécaire.

Vous n’êtes pas tenu(e) de souscrire cette assurance solde restant dû auprès de l’institution financière où vous avez contracté votre prêt. N’hésitez donc pas à comparer !

Calculez ici combien coûte une assurance solde restant dû chez BNP Cardif.

 

PARTAGER L’ARTICLE

Politique de cookies

Afin d’améliorer votre expérience d’Internet, Cardif utilise des cookies et les informations qui y sont stockées. La barre située dans le bas de la page d’accueil vous donne la possibilité de les accepter. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ?

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un minuscule fichier texte qui est stocké sur le disque dur de l'ordinateur de l'internaute.

Il permet entre autres au serveur de reconnaître l'internaute lorsque celui-ci surfe d'une page à une autre.

Les cookies facilitent également la navigation sur un site en conservant certaines préférences de l'utilisateur.

De cette manière, si vous consultez par exemple un site dans une certaine langue, le cookie enregistre cette préférence. Cela vous permet de consulter le site dans la langue choisie, d'une page à l'autre, sans avoir à repréciser votre choix à chaque fois.

A quoi servent les cookies du site Internet de Cardif Belgium ?

Le présent site utilise les cookies suivants :

des cookies de sessions

Utilisés pour les parties sécurisées du site nécessitant l'identification de l'internaute. Ce type de cookie s'efface à la fermeture du navigateur.

des cookies persistants

Utilisés pour conserver votre préférence linguistique et pour nous permettre de suivre et d'analyser le comportement de navigation à des fins statistiques.

Nos outils statistiques Google Analytics nous aident à améliorer le site et son contenu sur la base des données recueillis.

des cookies de tiers

Utilisés à des fins publicitaires. Ils permettent de cibler précisément les publicités qui s'afficheront sur un site en fonction de l'internaute.

Ces cookies conservent certaines informations sur l'utilisateur, telles que le type de sites fréquentés et permettent de sélectionner la publicité à montrer à l'internaute.

Le délai de conservation maximum des cookies persistants et de tiers est de 2 ans.

Pour votre information, nous mentionnons également les deux sites suivants :

http://www.allaboutcookies.org/fr

http://www.youronlinechoices.com/be-fr/foire-aux-questions

Devez-vous accepter les cookies ?

La plupart des catégories de cookies sont au moins en partie techniquement indispensables pour une communication aisée entre votre PC et le site Internet Cardif et pour pouvoir exploiter toutes les fonctionnalités du site Internet. Si vous deviez refuser ou supprimer ces cookies, il se pourrait que le site Internet ne fonctionne pas (de façon optimale).


Que se passe-t-il si vous n’êtes pas d’accord ?

Vous pouvez, grâce aux paramètres de votre navigateur Internet, éviter que les cookies ne soient acceptés (automatiquement) sur votre PC. Comme indiqué, cela peut toutefois avoir une influence sur la communication avec le site Internet. Dans la plupart des navigateurs Internet, vous pouvez indiquer votre préférence dans les "paramètres". Vous trouverez ici un lien vers les pages d’information des principaux navigateurs Internet.


Plus d'informations

Cookies dans Internet Explorer

Dans le menu, choisissez 'Outils' et sélectionnez 'Options Internet'.

Sélectionnez 'Supprimer l’historique de navigation'.

Si vous voulez aussi appliquer ce paramètre à l’avenir, cochez 'Effacer l’historique de navigation à la fermeture'.


Cookies dans Mozilla Firefox

Allez dans "Paramètres" et sélectionnez "Ne jamais retenir l’historique" ou, si vous voulez sélectionner vous-même vos cookies, cliquez sur "Supprimer les cookies individuels".


Cookies dans Chrome

Cliquez sur le menu Chrome dans la barre de navigation et sélectionnez "Paramètres".

Cliquez sur "Afficher paramètres avancés".

Dans la partie "Privacy", appuyez sur le bouton Paramètres de contenu.

Dans la partie "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres des cookies.


Cookies dans Safari

Allez dans "Préférences"

Cliquez sur "Sécurité" et ensuite sur "Afficher les cookies". Sélectionnez "Tout supprimer".

Désactiver les cookies Activer les cookies