Segment Pixel
Achat & vente immobilier

Voici combien vous payez à Bruxelles et en Wallonie pour une habitation

En 2018, pour la première fois, le Belge a déboursé en moyenne plus de 250 000 euros pour une maison: 251 584 euros pour être exact. Dans le même temps, il semble que nous achetions tous davantage de maisons qu'en 2017. Plus 1,6 %, une première en 5 ans. Les Wallons et les Bruxellois achètent-ils plus ou moins de biens immobiliers que le Belge moyen? Et combien paient-ils en moyenne pour une maison à Bruxelles et en Wallonie? Nous énumérons ici les chiffres pertinents du dernier Baromètre des Notaires pour les deux régions. Une conclusion s'impose d'entrée de jeu: dans toutes les provinces, le prix d'une maison a augmenté, alors que pour les appartements en bord de mer (Flandre occidentale) et en Brabant wallon, une baisse des prix a été constatée en 2018.

La Wallonie en forte hausse

Le Belge a donc acheté plus de biens immobiliers en 2018. Mais cela s'applique-t-il à toutes les régions? À Bruxelles, une baisse de 2,4 % a été enregistrée. La Wallonie a signé la plus forte croissance des ventes de logements. Il s'agit d'une augmentation de quelque 5,5 %. Quant à la Flandre, elle est restée pratiquement stable. Il est à noter que c'est principalement au cours des derniers mois de l'année qu'un très grand nombre de biens immobiliers a changé de main. Le dernier trimestre a été le plus actif à ce jour.

C'est surtout à Namur que les acquisitions de biens immobiliers sont en plein essor: en 2018, on parle d'une augmentation de 9 % par rapport à l'année précédente. L'activité immobilière dans le Brabant wallon a également progressé: 2,3 %, tandis qu'au Luxembourg, dans le Hainaut et à Liège, on observe également de fortes augmentations de 2 à 6 %.

Le prix moyen d'une maison en Belgique

En 2018, un acheteur a payé en moyenne 251 584 euros pour une maison dans notre pays. Il s'agit d'une augmentation de 4,7 % (soit 11 200 euros) par rapport au premier trimestre de l'année. Si l'on compare cela au prix moyen d'il y a cinq ans, il s'agit d'une majoration de prix de 11,2 %. En 2013, une maison coûtait en moyenne 226 920 euros. Si l'on tient compte de l'inflation, il s'agit d'une augmentation d'environ 4 %.

Voici où l’on paie le plus (et le moins) pour une maison

Le prix d'achat moyen d'une maison d'habitation a augmenté en 2018 dans les trois régions. En Flandre, l'augmentation a été de 3,8 % et en Région de Bruxelles-Capitale de 5 %. L'augmentation en Wallonie est la plus faible, soit 3,7 %.

En Wallonie, on paie en moyenne 189 257 euros pour une maison, en Flandre 277 304 euros et en Région de Bruxelles-Capitale 452 721 euros.

Quel score obtiennent individuellement les provinces wallonnes?

On constate qu'en Brabant wallon, et c'est un cas unique en Wallonie, avec 323 304 euros, le prix moyen est supérieur à la moyenne nationale. Très exactement 28,5 % au-dessus de la moyenne nationale et 70,8 % au-delà du prix moyen en Wallonie. Si vous disposez d’un budget moins important, il est préférable de partir à la recherche d'une maison dans la province du Hainaut. Là-bas, il vous en coûtera 153 890 euros en moyenne. C'est presque 98 000 euros de moins que la moyenne nationale et plus de 35 000 euros de moins que le prix moyen en Wallonie.

Et quel est le prix d’un appartement?

Le prix moyen d'un appartement en Belgique a augmenté en 2018, pour la cinquième année consécutive, de 1,8 %. Aujourd'hui, on débourse en moyenne 220 095 euros pour acquérir un appartement dans notre pays. Il y a cinq ans, il fallait payer quelque 20 000 euros de moins.

En Flandre (224 331 euros), l'augmentation constatée est de 1,6 % par rapport à 2017. À Bruxelles (240 250 euros), la hausse est la plus forte avec 2,4 %. Quant à la Wallonie (174 410 euros), avec 0,5 %, l'augmentation reste somme toute limitée.

Quelles sont les différences régionales en Wallonie?

En Brabant wallon, le prix moyen d'un appartement (235 429 euros) est sensiblement plus élevé que la moyenne wallonne de 174 410 euros. C'est également la seule province wallonne où les prix moyens dépassent le seuil de 200 000 euros. Les appartements les moins chers se trouvent dans la province du Hainaut. Actuellement, on y paie en moyenne 138 143 euros pour un appartement. Toutefois, l'augmentation est là-bas de près de 3 %.

Conclusion

  • Les prix des maisons et des appartements ont augmenté pour la 5e année consécutive.
  • La demande étant en croissance, les prix vont assurément continuer d'augmenter.
  • Les investissements immobiliers sont en hausse: le nombre d'immeubles de rapport a doublé en 10 ans (source: Investr)

En savoir plus?

Vous pouvez lire tous les résultats en détail dans le Baromètre des Notaires!

Vous envisagez l'achat d'un bien immobilier?

Calculez ici le coût de votre assurance solde restant dû

PARTAGER L’ARTICLE

Politique de cookies

Afin d’améliorer votre expérience d’Internet, Cardif utilise des cookies et les informations qui y sont stockées. La barre située dans le bas de la page d’accueil vous donne la possibilité de les accepter. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ?

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un minuscule fichier texte qui est stocké sur le disque dur de l'ordinateur de l'internaute.

Il permet entre autres au serveur de reconnaître l'internaute lorsque celui-ci surfe d'une page à une autre.

Les cookies facilitent également la navigation sur un site en conservant certaines préférences de l'utilisateur.

De cette manière, si vous consultez par exemple un site dans une certaine langue, le cookie enregistre cette préférence. Cela vous permet de consulter le site dans la langue choisie, d'une page à l'autre, sans avoir à repréciser votre choix à chaque fois.

A quoi servent les cookies du site Internet de Cardif Belgium ?

Le présent site utilise les cookies suivants :

des cookies de sessions

Utilisés pour les parties sécurisées du site nécessitant l'identification de l'internaute. Ce type de cookie s'efface à la fermeture du navigateur.

des cookies persistants

Utilisés pour conserver votre préférence linguistique et pour nous permettre de suivre et d'analyser le comportement de navigation à des fins statistiques.

Nos outils statistiques Google Analytics nous aident à améliorer le site et son contenu sur la base des données recueillis.

des cookies de tiers

Utilisés à des fins publicitaires. Ils permettent de cibler précisément les publicités qui s'afficheront sur un site en fonction de l'internaute.

Ces cookies conservent certaines informations sur l'utilisateur, telles que le type de sites fréquentés et permettent de sélectionner la publicité à montrer à l'internaute.

Le délai de conservation maximum des cookies persistants et de tiers est de 2 ans.

Pour votre information, nous mentionnons également les deux sites suivants :

http://www.allaboutcookies.org/fr

http://www.youronlinechoices.com/be-fr/foire-aux-questions

Devez-vous accepter les cookies ?

La plupart des catégories de cookies sont au moins en partie techniquement indispensables pour une communication aisée entre votre PC et le site Internet Cardif et pour pouvoir exploiter toutes les fonctionnalités du site Internet. Si vous deviez refuser ou supprimer ces cookies, il se pourrait que le site Internet ne fonctionne pas (de façon optimale).


Que se passe-t-il si vous n’êtes pas d’accord ?

Vous pouvez, grâce aux paramètres de votre navigateur Internet, éviter que les cookies ne soient acceptés (automatiquement) sur votre PC. Comme indiqué, cela peut toutefois avoir une influence sur la communication avec le site Internet. Dans la plupart des navigateurs Internet, vous pouvez indiquer votre préférence dans les "paramètres". Vous trouverez ici un lien vers les pages d’information des principaux navigateurs Internet.


Plus d'informations

Cookies dans Internet Explorer

Dans le menu, choisissez 'Outils' et sélectionnez 'Options Internet'.

Sélectionnez 'Supprimer l’historique de navigation'.

Si vous voulez aussi appliquer ce paramètre à l’avenir, cochez 'Effacer l’historique de navigation à la fermeture'.


Cookies dans Mozilla Firefox

Allez dans "Paramètres" et sélectionnez "Ne jamais retenir l’historique" ou, si vous voulez sélectionner vous-même vos cookies, cliquez sur "Supprimer les cookies individuels".


Cookies dans Chrome

Cliquez sur le menu Chrome dans la barre de navigation et sélectionnez "Paramètres".

Cliquez sur "Afficher paramètres avancés".

Dans la partie "Privacy", appuyez sur le bouton Paramètres de contenu.

Dans la partie "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres des cookies.


Cookies dans Safari

Allez dans "Préférences"

Cliquez sur "Sécurité" et ensuite sur "Afficher les cookies". Sélectionnez "Tout supprimer".

Désactiver les cookies Activer les cookies